Warning: setcookie() expects parameter 3 to be integer, float given in /usr/share/nginx/html/cophan.org/wp-content/themes/cophan/functions.php on line 115

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /usr/share/nginx/html/cophan.org/wp-content/themes/cophan/functions.php:115) in /usr/share/nginx/html/cophan.org/wp-content/plugins/qub-wp/qub-wp.php on line 84
L'instauration du revenu de base : une étape cruciale à franchir avant les élections | COPHAN

L’instauration du revenu de base : une étape cruciale à franchir avant les élections

14 mars 2018

Montréal, le 14 mars 2018. La Confédération des organismes de personnes handicapées du Québec (COPHAN) appelle les parlementaires et les groupes sociaux à soutenir l’adoption rapide du projet de loi visant l’instauration du revenu de base. « Cela serait un geste fort pour souligner les 40 ans de l’adoption à l’unanimité de la première Loi assurant l’exercice des droits des personnes handicapées », indique Véronique Vézina, présidente de la COPHAN.

Depuis la parution du Plan d’action pour l’inclusion économique et la participation sociale, nous avons eu plusieurs échanges avec le ministre et son cabinet. Nous avons clarifié plusieurs points et suggéré des bonifications partiellement intégrées au projet de loi déposé aujourd’hui.  Ainsi, en plus d’assurer un revenu s’approchant de la MPC, le revenu de base, tel que nous le comprenons, nous apparaît offrir plusieurs avantages :

  • Accès facilité : admissibilité automatique pour la grande majorité des personnes concernées. À la suggestion du milieu communautaire, d’ici décembre 2019, un comité de travail auquel participe la COPHAN remettra des recommandations pour une admission accélérée des personnes pour lesquelles le marché du travail est très difficilement envisageable.
  • Vie de couple: une fois admises, les personnes pourront vivre en couple sans perdre leur revenu de base.
  • Maintien du soutien de la solidarité sociale : les personnes continueront d’avoir accès aux mesures de soutien, appelées prestations spéciales, tels que le carnet de réclamation et les frais de déménagement.
  • Emploi, un objectif toujours possible : les personnes auront toujours accès aux mesures, programmes et services d’aide à l’emploi et d’aide et d’accompagnement social. Leurs gains d’emploi s’ajouteront à leur revenu de base et le tout sera imposable.
  • Gain possible pour les personnes hébergées : le projet de loi prévoit un mécanisme qui permettrait aux personnes contraintes sévères à l’emploi admises ou non au revenu de base de recevoir une partie des augmentations à venir.

« Transport adapté, accès aux services de santé et aux services sociaux, inclusion scolaire, stratégie numérique, accessibilité des bâtiments, des commerces et des sites Web, etc. la liste des dossiers sur lesquels critiquer le gouvernement actuel nous semble assez longue pour que les parlementaires ne fassent pas de partisanerie sur le présent projet de loi.  Bien qu’elle ait des réserves et d’autres attentes, la COPHAN s’engage à appuyer le projet de loi pour que celui-ci ne meure pas au feuilleton », indique Véronique Vézina en rappelant aux partis politiques que la prochaine campagne électorale sera l’occasion de prendre des engagements sur les sujets qui touchent les personnes ayant des limitations et leurs familles.

La COPHAN a pour mission d’assurer la participation sociale pleine et entière des personnes ayant des limitations fonctionnelles et de leur famille. Elle regroupe plus de 50 organismes et regroupements nationaux, régionaux et locaux de personnes ayant tout type de limitations fonctionnelles.